Acteurs et tissu économiques

Agir sur le tissu économique nécessite une connaissance approfondie de sa structure et de son fonctionnement. Ceci implique la prise en compte de nombreux aspects interreliés relatifs aux entreprises : démographie (naissance, développement et disparition), cycle de vie caractéristique, impact sur l’emploi, besoin de financement, percées technologiques qui déterminent leurs évolutions. Aspect essentiel, la nature des liens et des interactions entre entreprises doit être prise en considération également.

 

Démographie et dynamique des entreprises

Dans les pays économiquement avancés, le tissu économique est composé d’unités d’activité économique, dont une partie seulement se compose d’entreprises structurées et développées. Toutefois, les nombreuses micro-entreprises et personnes à activités indépendantes, d’une part, groupes et ensembles d’entreprises, d’autre part, biaisent la lecture du tissu économiques si leurs spécificités ne sont pas clairement prises en compte. Le cycle de vie, les processus d’émergence (les freins et les accélérateurs correspondants) et les causes de disparition des entreprises doivent être pris en compte dans toute analyse approfondie.

 

Compétitivité et instruments d’aide

Les collectivités publiques, nationales et internationales, sont attentives aux besoins – supposés ou réels – du tissu économique, ce qui donne lieu à la mise en place de dispositifs spécifiques, avec leurs tâches, objectifs et budgets. Toutes ces démarches s’inscrivent dans la logique de la quête de compétitivité locale ou régionale. La connaissance du tissu économique permet de caler études (préliminaires ou d’impact) et évaluations sur une méthodologie d’analyse robuste, capable de prendre en compte les lignes de force des évolutions et des besoins à moyen et long terme. De telles études intéressent aussi bien les acteurs publics que les grandes entreprises confrontées à des choix de localisation.

 

Analyses ou études de marché

Le tissu économique et social constitue l’environnement de marché auquel s’adressent les producteurs de biens ou les fournisseurs de services. La connaissance de ce tissu et de ses évolutions est capitale. L’examen des phénomènes qui le façonnent – concentration, ou concurrence et compétition, ainsi que des enjeux qui s’y développent – principaux enjeux et modèles d’affaires (business models) – est capitale. Pour ce faire de nombreuses sources d’informations et méthodes – aussi bien quantitatives que qualitatives – doivent être utilisées et combinées. Une catégorie spéciale d’études concerne la concentration et le pouvoir économique des différents agents sur le marché des biens de consommation mais aussi sur celui des services notamment liés aux infrastructures. Il s’agit d’étudier les méthodes et stratégies qu’utilisent certaines entreprises, notamment grandes, aussi bien publiques que privées pour augmenter leur emprise sur le tissu économique qui les environne : les fournisseurs, les distributeurs et les consommateurs de leurs produits.

 

Exemples de projets:
– Productivité et rentabilité du capital physique et financier. Analyse statistique exploratoire des données micro-économiques suisses, 2013, Secrétariat d’Etat à l’économie SECO
– Accompagnement de la Fondation d’aide aux entreprises (FAE), 2013, Département des Affaires Régionales, de l’Économie et de la Santé de Genève
– Les « clusters » dans l’économie suisse : regard statistique et regard politique, 2008, Secrétariat d’Etat à l’économie SECO

D’autres exemples de projets en cliquant ici