Finances et politiques publiques

Le secteur étatique et paraétatique occupe une large place dans l’économie nationale et influence grandement la compétitivité de l’économie nationale et le bien-être de la population. La croissance tendancielle des dépenses, le choix et l’organisation des prestations publiques, leur financement et la complexité toujours plus poussée des réglementations nécessitent de plus en plus d’études et d’évaluations qui servent de base à la prise de décision des autorités. La diversité des tâches qui incombent au secteur public nécessite davantage de coordination entre les politiques sectorielles et entre les sources et modes de financement. La Suisse, grâce à la décentralisation élevée des prestations et des réglementations publiques, est un laboratoire d’expériences qui permet souvent une comparaison de l’efficacité et des solutions différentes adoptées par le politique.

 

Finances publiques

Les finances publiques évoluent dans un contexte économique mouvementé et changeant. Sur un plan global, les finances publiques sont analysées du point de vue de leur évolution conjoncturelle ou structurelle, aussi pour identifier les déterminants des dépenses et des recettes. Plus spécifiquement, l’étude peut porter sur un domaine précis des dépenses publiques, tels que les programmes d’investissements, ou l’évolution de la dette publique, mais aussi les effets socio-économiques de la fiscalité ou d’un impôt particulier.

 

Politiques sectorielles : santé, formation et le social

Les nombreux programmes sociaux, la santé et la formation sont trois tâches publiques importantes, tant du point de vue des ressources financières mobilisées, du nombre de prestataires des services en question, des usagers et bénéficiaires que des instances de régulation et de financement. Vu la complexité croissante de ces domaines et leur caractère crucial pour l’avenir et le bien-être de la population, de nouvelles compétences en matière de gestion et d’analyse doivent être développées et utilisées pour faire face à l’explosion des coûts et permettre une bonne gestion des deniers publics.

 

Evaluation des politiques publiques

Le politique et la population exigent de plus en plus une bonne performance des politiques publiques. Nombre de lois et réglementations édictées par les collectivités publiques sont le fruit de compromis et poursuivent souvent des objectifs qui ne sont pas toujours cohérents. Le choix des instruments et la manière de les mettre en œuvre sont cruciaux pour le succès des programmes étatiques. L’évaluation des politiques publiques permet de vérifier si les effets déployés par les actes réglementaires et leur application sont en accord avec les objectifs poursuivis. Elle débouche naturellement sur des recommandations d’amélioration.

 

Organisation et gestion des administrations publiques

Il apparaît que les études commanditées et les décisions prises par le politique et les administrations publiques débouchent sur un projet de réalisation ou un programme d’actions qu’il s’agit de mettre en œuvre progressivement avec les ressources disponibles. Souvent un accompagnement et un suivi professionnel par des personnes tierces sont nécessaires pour soutenir l’efficacité de telles actions et intégrer les parties prenantes internes et externes.

 

Exemples de projets:
– Analyse de l’économicité du service « Conseils + aide 147 » de Pro Juventute, 2016, Office fédéral des assurances sociales (OFAS), Berne
– Analyse comparative des dispositifs cantonaux d’insertion socioprofessionnelle. Mesures cantonales relatives au marché du travail, 2012, Conférence latine des Affaires sanitaires et sociales CLASS, Neuchâtel
– Réforme de l’enseignement musical de base : Mandat d’expertise financière, 2010, Service cantonal de la culture, Département de l’instruction publique, Genève

D’autres exemples de projets en cliquant ici